L’essentiel: Les technologies filaires d’accès haut débit

Voici les principales technologies filaires d’accès au haut débit:

  • Réseau câble cuivre

La distribution par réseau câblé en cuivre est initialement prévue pour la télévision analogique et numérique. Aujourd’hui, les opérateurs proposent des bouquets incluant accès Internet et télévision.
Les flux possibles sont de l’ordre de 2 Mbits /s en vois descendante (fournisseur vers utilisateur) et 512 kbits /s en sens montant. Le principal inconvénient est de savoir si votre quartier est relié au câble et si oui, avec quel opérateur. Un moteur de recherche réalisé par l’AFORM vous aide dans cette requête.

  • L’ADSL

L’ADSL (Asymetric Digital Subscriber Line) est une technologie qui permet d’utiliser les lignes téléphoniques classiques (paire cuivrées) pour y faire transiter simultanément de la voie téléphonique et un signal numérique. L’ADSL est aujourd’hui très répandue et s’associe à des « packs tout compris »: Internet, télévision, téléphone; à des prix dérisoires.

  • Fibre optique

C’est aujourd’hui la meilleure technologie en terme de bande passante et qualité de service. On distingue des réseaux tout fibre (encore très rare car très cher à déployer) et des réseaux hybrides qui relient la fibre optique aux utilisateurs par un câble coaxial ou un paire de cuivre téléphonique par la technologie ADSL (Asymetric Digital Subscriver Loop).

  • Réseau électrique

Une autre voie est développée et peu se montrer très intéressante. Il s’agit d’utiliser le réseau électrique existant. Cependant cette technologie n’est pas encore prête à être proposée. Tout d’abord elle semble bien moins performante que l’ADSL qui s’étend déjà dans la plupart des foyers. Des infrastructures et matériels coûteux sont également à mettre en place. Cependant des entreprises comme EDF ont tout intérêt à vouloir développer cette technologie.

Articles récents

Laisser un commentaire

Abonnement au flux RSS des commentaires.