10 raisons d’investir en bourse maintenant

 bullish

Le terme bullish ("tendance haussier") est representé à New York par 
ce taureau. Son contraire est la tendance baissiere representée par 
un ours ("bears")

Le très sérieux Wall Street Journal énonce 10 raisons d’investir maintenant en bourse. Il s’agit d’une vision outre atlantique mais l’Europe suit généralement de près les tendances des Etats-Unis.

  1. Les gros investisseurs ont transformés beaucoup de leurs actions en cash
  2. Cela signifie qu’ils vont bien se replacer en bourse et faire ainsi remonter les cours.

  3. Les médias ont fait de la crise économique leur bous émissaire
  4. Tous les journaux affichent en Une la crise Economique. L’histoire a prouvé qu’il s’agit d’un signe d’achat.

  5. La hausse du pétrole, des matières premières et de la nourriture sont le résultat d’un boom économique
  6. La hausse des prix va stimuler les approvisionnements, la création de stocks et les échanges. Les prix vont donc baisser. Comme la baisse du dollar qui va profiter aux exportateurs américains et à l’industrie, donc aux investisseurs étrangers.

  7. Les spéculateurs sont pointés du doigt
  8. Ceci arrive dans un marché baissier et est aussi un signal de renversement de tendance.

  9. Les prix pour les SICAV et FCP ont beaucoup baissé
  10. Il s’agit d’un bon indicateur pour les investisseurs privés. Beaucoup s’en sont débarrassé à pertes.

  11. Les marchés sont bas
  12. A certaine échelle Wall Street est aussi bas que 2002. La baisse à été encore plus accrue en Europe.

  13. Les cadres des entreprises se mettent à acheter
  14. Ces dernières semaines, beaucoup d’initiés sont passé à l’achat d’actions de leur entreprise.

  15. Certains prix sont absurdes
  16. Des valeurs décrites comme sures ont perdu 75%. Certains dividendes paient mieux que des obligations. Des entreprises dans l’immobilier ont perdu la moitié de leur valeur. Certaines aberrations qui devraient se corriger assez vite.

  17. Ken Heebner, l’un des meilleurs gestionnaires de fond de placement aux USA est optimiste
  18. Il a livré une interview qui va dans le sens d’une remontée des cours. D’autres investisseurs connus ont fait figure d’inconscient en misant à la hausse cette année. La dernière fois qu’ils l’on fait, c’était pendant la crise de 2000, avant qu’elle se retourne.

  19. Les bons fonds de placement ont commencé à rouvrir leurs portes
  20. Plusieurs raisons poussent les FCP à réinvestir, principalement parce que les gestionnaires anticipent des bonnes opportunités.

Je trouve que c’est assez peu argumenté et comme je le dis au début c’est une vision très américaine.

Il n’empêche, le CAC40 a perdu 25% depuis janvier, le Dow Jones et le Nasdaq 13%, le FTSE 19% et le DAX 22%.

Il faut maintenant savoir le bon moment pour se replacer. Selon l’article du Wall Street Journal ce moment est arrivé !

Qu’en pensez vous ?  Si vous investissez en bourse, avez-vous modifié vos placements avec la crise ?
Quand comptez vous réinvestir ?

Articles récents

2 Responses à l'article“10 raisons d’investir en bourse maintenant”

  1. Arnaud

    Nouriel Roubini, le gars qui a pour le moment bien vu ce qui ce passe ne serait pas d’accord. Je crois qu’il mise sur baisse des indinces de 20%.

    le point 3 de l’argumentation est ridicule, l’inflation n’est pas consequence de la croissance, mais de trop d’argent qui chasse trop peu de bien, autrment dit on imprime trop d’argent pour pas assez de creation de richesse.

    en plus avec le deleverage il y a beaucoup de chance qu’on aille vers une deflation justement pour reequilibrer les masses monetaires.

    Ca sent le bull trap tout ca …

  2. Vonric

    Bon, je me risque a un pronostic: CAC sous les 3500 avant la fin nde l’année, reprise pour 2009.
    C’est mon petit doigt qui me l’a dit.

    Sinon, il y a aussi les élections américaines de novembre, et le changement (au moins dans les esprits) qui suivra ; aussi le fait qu’a y regarder e plus pret, le systeme bancaire qui peut perdre beaucoup fonctionne un peu comme un Casino, su le moyen terme il est toujours (presque) gagnant.
    On parle beaucoup des scteurs qui perdent, mais on parle peu de la masse de fric faite depuis 10 ans sur la titrisation, et l’envolée depuis 5 ans des profits sur la vente de CDS et autres instruments e crédits a effets de levier tres important.

    Quand aux mesures de controle des banques… si vous saviez comment ca se passe (enfin vous savez peut etre)… il y a encore des cris a pousser…

Laisser un commentaire

Abonnement au flux RSS des commentaires.