Jack Daniels with Ginger ale

Voilà un an que je suis à Londres. Et je dois avouer que jusqu’à maintenant je n’avais pas encore fait une soirée « tournée des bars » à l’anglaise.

Je suis bien sorti quelques fois mais c’était plutôt…à la française. C’est à dire dans une discothèque ou un pub…mais un seul établissement dans la soirée.

Je me souviens encore d’un prof d’anglais au lycée qui nous avait expliqué cette coutume de passer la soirée à déambuler de bar en bar.

C’est maintenant chose faite avec un collegue de travail et des amis à lui. En voilà un peu le principe et vous comprendrez vite les différences culturelles:

  • Rendez vous dans le bar

Alors qu’en France on a plutôt tendance à attendre toutes les personnes conviées à une soirée avant de rentrer, ici, quand on arrive au lieu de rendez-vous, on rentre directement et on commande pour les personnes sur place.

Les retardataires arrivent au fur et à mesure et prennent commande lorsqu’ils arrivent.

  • Qu’est ce que tu prends ?

Une autre coutume qui fait beaucoup contraste avec les coutumes françaises, est lorsque quelqu’un à fini sa bière (ou autre mais c’est principalement de la bière), il fait un tour de table et demande qui veut une autre boisson. Suivant l’état d’avanement du vidage de votre verre, vous rentrez dans sa tournée (parfois on vous force aussi). Et ainsi de suite. Chacun paie sa tournée par petits groupes. On ne se prend pas la tête sur la division finale, sur tout le monde prend le même nombre de boisson.

  • 5 bars dans la soirée

Dans une soirée, nous sommes rentré dans 5 bars différents de Clapham (quartier londonien très animé le soir). Gros turnover donc dans tous les bars et un flot humain desorganisé qui deambule dans les rues à la recherche de son prochain point transit. Vous rencontrez ainsi pleins de gens dehors, avec des niveau d’ébriété parfois douteux, avec qui vous échangez 2 mots avant de continuer votre périple.

  • Le déguisement à la côte

Je n’ai pas particulièrement remarqué ça lors de cette soirée (mais plus tôt à chaque fois que je sors), les jeunes aiment se déguiser ! Parfois dans des tenues plus extravagantes les unes que les autres. Nous sommes par exemple allé dans un bar truffé de gens avec des chapeaux bizarres. J’ai vu quelqu’un plutôt bien habillé porter un casque de vélo gris en guise de chapeau…

  • La bouffe de l’after

Quand on a beaucoup bu, ça creuse ! Les fast food à l’arrière boutique douteuse doivent se faire une grande partie de leur recette le soir. Les gens prennent une collation type grec, fried chicken et autres McDo afin d’éponger.

  • Chacun part quand il veut

Un autre principe de liberté, chacun part un peu à son gré, et on ne lui en voudra pas !!!

Nous étions (au maximum dans la soirée) 6. 2 d’entre nous sont parti dans un premier temps. Ensuite les départs se sont fait individuellement. Je me suis finalement retrouvé avec mon collegue de travail, à manger un chicken shish kebab que je ne suis pas prêt de reprendre !

Je dois dire avoir encore du mal à suivre totalement les conversations de ce type. C’est le plus dur lorsque parle une langue étrangère. Et c’est peut être là que vous reconnaissez les vraies personnes dites bilingue! Les gens parlent vite, parfois dans leur petit argot et la musique est forte. Quelques moments de solitude pour moi donc…

Mais je m’améliore !

Et pour finir, j’ai découvert un cocktail, le jack daniels with ginger ale. De ce que j’ai ressenti, peu alcoolisé mais vraiment bon, et puis…ça change de la bière ! Il s’agit en faite simplement d’un canada dry avec une touche de whisky !

Pour résumer ce type de soirée c’est pas de prise de tête, fais ce que tu veux, parle à n’importe qui…et bois autant que tu peux !

Certain d’entre vous ont surement un retour de soirée à l’anglaise mémorable ? Que pensez vous de ces différences de culture ?

Articles récents

3 Responses à l'article“Jack Daniels with Ginger ale”

  1. Vonric

    Clapham… ? Common ou Junction ? Ah c’est mon quartier 😉

    Quand au mot « bilingue », c’est bien français ! En anglais, on utilisera plutôt bilingue pour celui qui maîtrise parfaitement les deux langues, aussi bien l’une que l’autre (de naissance par exemple). Pour celui qui parle très bien, on dira plutôt fluent (ca fait moins vantard, plus proche de la réalité).

  2. Arnaud

    Pour pratiquer depuis plus de 3ans je ferais quelques obvservation :

    – Il n’y a pas de limit d’age
    – etre soul n’est pas mal vu
    – Manger c’est tricher

    On peu finir en club mais en general quand on a commencer a 18h …. a 2h c’est taxi/kebab.

    En semaine – school night – c’est plus interessant surtout avec des collegues de bureau.

    Celui qui ne paie pas ca tourne est tres mal vue !!!!

  3. William

    @Vonric
    On a fait 5 bars (je ne suis plus sur du nombre et encore moins des noms) entre Clapham South et Clapham North. Donc quartier Clapham Common.
    Et je suis d’accord pour l’histoire du bilingue. Je repense aux nombre de CV de francais qui indiquait un anglais Fluent parce qu’ils avaient 800 au TOEIC !!!
    Quand je vois comment je galere encore parfois, j’oserai a peine mettre ca.

    @Arnaud
    Bon il faudra que j’essaie une school night en semaine alors!
    Et pour celui qui ne paie pas sa tournée, j’ai failli etre celui la!
    N’etant pas habitué a leur descente, mon verre était toujours bien rempli quand le leur reclamait du liquide. J’ai presque du insister et reussir a payer disons une petite tournée. De ce point de vue la, c’est vraiment une mentalité differente.

Laisser un commentaire

Abonnement au flux RSS des commentaires.